MITGLIED WERDEN Passwort vergessen
Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

ETRE HOMO ET PARENT

Si le sujet est longtemps resté tabou, l’homoparentalité est à ce jour au cœur de nombreuses discussions, notamment depuis le mariage pour tous :comment être parent lorsqu’on est homo ?

J’AI 2 MAMANS !

Parmi les questionnements que se posent les futurs parents homo, l’une concerne la façon d’expliquer à son enfant pourquoi il a deux mamans ou deux papas. Tout petit, il verra d’autres enfants appeler leurs deux parents, par des appellations distinctes. Puis il comprendra que lui n’a pas la possibilité d’appeler l’un de ses parents « maman » et l’autre « papa ». Cette question délicate demande beaucoup de tacts pour le couple homo. Il est important d’exprimer l’histoire du couple homoparental, tout comme les parents hétéro racontent leur rencontre. Tous les enfants veulent savoir d’où ils viennent. Viendra plus tard les questions du « comment fait-on les bébés » et donc, du « comment mes 2 papas ont fait pour me faire ? » Lorsque l’enfant est en âge de comprendre les choses, il est important de lui dire la vérité, avec des mots qu’il peut entendre et comprendre.

GÉRER L’ABSENCE DU REPÈRE MASCULIN OU FÉMININ

Les familles homoparentales sont attentives aux besoins de leurs enfants. Elles veillent à ce qu’ils grandissent en ayant autour d’eux des repères masculins et féminins. Les grands-parents, oncles et tantes, cousins et cousines mais aussi les amis peuvent jouer ce rôle. Dans le cadre de la coparentalité, l’enfant a la possibilité de grandir au sein d’un couple gay tout en voyant régulièrement sa mère biologique. Il est primordial pour l’enfant d’avoir la possibilité d’entrer en contact avec les deux sexes, pour apprendre ce qu’est un homme, ce qu’une femme, les rôles qu’ils jouent dans la société, à la maison… Ces repères qui se trouvent en dehors du domicile familial sont souvent un sas de décompression pour l’enfant, qui peut poser des questions qu’il n’aborde pas forcément avec ses parents : d’ailleurs tous les enfants n’ont-ils pas besoin de cette possibilité d’apprendre des choses avec d’autres personnes que ses parents ? Cela est nécessaire à tous les individus afin de construire son identité.

L’ÉQUILIBRE DE L’ENFANT D’UN COUPLE HOMO

Les avis des spécialistes divergent au sujet des besoins d’un enfant à avoir autour de lui un père et une mère. Pourtant, les chiffres montrent que les enfants de couples homo vont bien, sont équilibrés et épanouis, autant que ceux qui ont été élevés par un couple hétéro. Les homos sont des parents comme les autres : dès lors qu’ils subviennent aux besoins de l’enfant (sur le plan matériel, affectif, social, médical…), celui-ci s’intègre parfaitement dans la société, aussi bien à l’école que plus tard, dans la vie professionnelle.Il est aussi important d’aider l’enfant à formuler les choses par lui-même : « j’ai deux papas parce qu’ils s’aiment et ont voulu avoir un enfant ensemble ». A l’âge adulte, les enfants de couples homo deviennent parents à leur tour, avec une orientation hétéro ou homo, comme tout le monde. Certains témoignent : ils n’ont manqué de rien, pas même d’un père alors qu’ils ont grandi auprès d’un couple de femmes. Souvent, ils racontent cette enfance épanouie et cet équilibre trouvé à l’âge adulte, par le fait qu’on ne leur ait rien caché. Ils ont été adoptés, ils sont issus d’une insémination à l’étranger… Ils savent tout sur leurs origines et le vivent bien.Le rôle du couple homo est donc fondamental dans l’équilibre de l’enfant : lui dire la vérité, lorsqu’il est en âge de la comprendre paraît essentiel.

GÉRER SON HOMOPARENTALITÉ

Pour fonder une famille heureuse, le couple homo doit avant tout assumer sa décision, être prêt à répondre aux questions des uns et des autres, avoir soi-même les réponses à propos de ces choix. Elever un enfant lorsqu’on est homo demande une connaissance de soi, de son identité en tant qu’homme ou femme, en tant que future père ou future mère. Ce cheminement est nécessaire pour s’engager dans ce projet qui changera leur vie : on est parent toute sa vie. Parmi les difficultés rencontrées par les parents homo, il y a le regard des autres et leurs réactions. Parfois, le couple homo ressent le besoin de rassurer l’entourage ou encore le personnel de la crèche puis de l’école : « oui, notre enfant à deux papas, et il va bien ». Concernant l’éducation de l’enfant, les psychologues expliquent l’importance pour l’enfant de comprendre le rôle de chacun des parents. Même un couple homosexuel se répartir les tâches : l’un est plus doué pour le jardinage, l’autre pour la cuisine… Sans vouloir masculiniser l’un et féminiser l’autre, il est important que chaque parent joue son rôle auprès de l’enfant : l’un sera davantage autoritaire parce c’est dans sa nature, par exemple.

QUESTIONS / RÉPONSES

Un enfant de couple homo a-t-il plus de chances de devenir homo ? Partant du principe qu’aucune explication scientifique ni psychologique n’explique de façon catégorique pourquoi certains naissent homosexuels, d’autres le deviennent et pourquoi d’autres sont hétérosexuels. Les mécanismes qui entrent en compte dans l’orientation sexuelle sont très nombreux et variés, et ne dépendent pas de l’éducation reçue (en tout cas pas exclusivement). Les enfants de couples homosexuelsne sont pas plus homos que les enfants de couples hétéorosexuels. Comment faire pour que l’enfant connaisse aussi bien les hommes que les femmes ? Les couples homosexuels ont une famille : des pères, des frères, des mères, des soeurs… Leurs enfants ne seront donc jamais complètement exclus du repère masculin ou féminin. La précaution pour les parents homo est de laisser suffisamment de temps à leurs enfants pour se construire auprès de ces personnes. Comment appeler le deuxième papa ? L’enfant éprouvera très tôt le besoin de différencier les deux mamans ou les deux papas en les nommant différemment. Il peut s’agir d’un terme un peu modifié : « maman et mum », ou de l’ajout d’un prénom « Papa David et papa Julien ». La meilleure des solutions est bien sûr, celle qui permet à l’enfant de s’adresser aisément à ces deux parents.